Please update your Flash Player to view content.

Organisation de la lutte - page

Index de l'article
Organisation de la lutte
page
Toutes les pages

5. LE PROGRAMME NATIONAL DE LA SANTÉ DE LA REPRODUCTION ET DU PLANNING FAMILIAL (PNSR/PF)


6. LE PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LE SIDA CHEZ LES PERSONNES HAUTEMENT VULNERABLES (PLS-PHV)

Crée le 15 mai 2008, les missions du PLS-PHV sont de coordonner toutes les activités de lutte contre le sida chez les populations hautement vulnérables (PHV) en Côte d’Ivoire, d’harmoniser les interventions de lutte contre le sida menées en direction des PHV, de veiller à la prise en compte des PHV dans les programmes de lutte contre le sida, de suivre et évaluer les activités à l’endroit de ces cibles, et enfin, d’initier et conduire des actions de recherche sur les PHV.

A côté de ces ministères et programmes qui interviennent dans la lutte contre le SIDA, plusieurs autres organes aux niveaux national, sectoriel, et décentralisé. Ces organes ont des attributions dans la coordination des actions de la lutte.

II. LES ORGANES DE COORDINATION DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA


A. LA COORDINATION AU NIVEAU CENTRAL


1. LE CONSEIL NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA (CNLS)

Le CNLS est l’organe suprême de la lutte contre le SIDA. Organe de la coordination des interventions de lutte contre le SIDA en Côte d’Ivoire, le CNLS est chargé de définir les orientations politiques et stratégiques nationales en matière de lutte contre le SIDA, de valider le Plan National de Lutte contre le VIH/SIDA (PNLS), de mobiliser les ressources nécessaires à la lutte contre le SIDA, d’apprécier les résultats de la lutte contre le SIDA et de valider les éventuelles réorientations politiques et stratégiques. Le CNLS est présidé par le Président de la République et se réunit une fois par an au cours du premier trimestre et chaque fois que la situation l’exige sur convocation de son président pour examiner le bilan de l’année écoulée.

2. LE CONSEIL INTERMINISTERIEL DE LUTTE CONTRE LE SIDA (CIMLS)

Le CIMLS est chargé de l’orientation, du suivi et de la coordination de l’ensemble des activités multisectorielles de lutte contre le SIDA. Il assure la bonne exécution technique et financière des plans d’action des secteurs et évalue l’efficacité multisectorielle de la lutte contre le SIDA. Il est présidé par le Premier Ministre et fait l’objet d’un conseil de Gouvernement deux fois par an.

3. LE MINISTERE DE LUTTE CONTRE LE SIDA

Le MLS est à la fois organe d’administration et de coordination de la lutte contre le SIDA. En tant qu’organe coordinateur il assure le secrétariat technique du CNLS. A ce titre, et à travers son Secrétariat Technique de Coordination Opérationnelle (STCO), il est chargé de renforcer et d’améliorer la coordination de toutes les interventions de lutte contre le SIDA en Côte d’Ivoire, de préparer et organiser les cessions du CNLS et du CIMLS, et de veiller à la mise en conformité des interventions des différents acteurs avec les orientation du CNLS.

4. LE FORUM DES PARTENAIRES

Le rôle du Forum des Partenaires est d’assurer la coordination des interventions de lutte contre le SIDA, notamment en ce qui concerne la mobilisation des ressources et le suivi - évaluation de l’exécution des fonds mobilisés. Il a pour fonctions essentielles :
de fournir un forum pour le dialogue et le partage de l’information,
d’anticiper, recevoir et orienter les initiatives et mécanismes de financement existants et émergeants,
de renforcer les liens horizontaux et verticaux entre le système des Nations Unies, les agences bilatérales, le gouvernement, la société civile, les personnes vivant avec le VIH/SIDA et les autres parties prenantes,
de promouvoir les actions conjointes en matière de planification et de financement,
de développer les stratégies conjointes de mobilisation des ressources.

B. LA COORDINATION AU NIVEAU SECTORIEL


1. LES COMITES SECTORIELS DE LUTTE CONTRE LE SIDA (CSLS)

Ils sont présidés par le Ministre chargé du secteur ou le Président de l’Institution. Ces Comités sectoriels impliquent le secteur au sens large (public, prive et société civile). Ils ont pour rôle de : Faciliter l’élaboration et la validation des plans d’action sectoriels de lutte contre le SIDA; Faciliter la mise en œuvre de ces plans; d’assurer la coordination et le suivi-évaluation des activités de leur secteur. Ils ont la responsabilité de susciter la création de cellules focales dans les structures sous tutelle du ministère concerné.
Il convient de noter que chaque secteur a sous sa responsabilité les acteurs du secteur notamment les réseaux d’ONG et les faîtères chargées de coordonner pour le compte du secteur.

C. LA COORDINATION AU NIVEAU DECENTRALISE


1. LES COMITES DECENTRALISES DE LUTTE CONTRE LE SIDA

Emanant du CNLS, ces structures sont chargées du suivi de l’orientation stratégique et de la coordination de l’ensemble des activités multisectorielles, communautaires et associatives en matière de lutte contre le VIH/SIDA. On distingue :


a- Les Comités Régionaux de Lutte contre le Sida (CRLS)

Présidés par les Préfets de Région. Ils ont pour rôle de faciliter la planification, de mobiliser les ressources, d’assurer le suivi de la mise en œuvre, d’assurer la coordination, et de rendre compte au niveau central.

b- Les Comités de District

Ces comités sont présidés par le Gouverneur du district. Il s’agit des districts d’Abidjan et de Yamoussoukro. Leur rôle s’apparente à celui des comités régionaux.

c- Les Comités Départementaux de Lutte contre le SIDA (CDLS)

Présidés par les Préfets de Département, les CDLS ont pour rôle de faciliter l’élaboration des plans opérationnels à partir du plan régional, de mobiliser les ressources, d’assurer le suivi de la mise en œuvre, d’assurer la coordination et de rendre compte au niveau régional.

d- Les Comités Communaux de Lutte contre le SIDA (CCLS)

Les CCLS, présidés par les sous-préfets, sont chargés de faciliter l’élaboration des plans opérationnels au niveau communal, de mobiliser les ressources nécessaires, d’assurer le suivi de la mise en œuvre, et de rendre compte au niveau départemental.

e- Les Comités Villageois de Lutte contre le SIDA (CVLS)

Les CVLS sont présidés par le Chef du village. Ils sont chargés de l’élaboration et de la mise en œuvre du plan d’action villageois à partir du Plan Communal.

2. LES CELLULES TECHNIQUES D’APPUI AUX INITIATIVES LOCALES (CTAIL)

Les CTAIL sont des entités déconcentrées du MLS. Elles sont la cheville ouvrière des comités décentralisés. Créées pour opérationnaliser ces comités, elles sont chargées d’assurer le secrétariat des comités décentralisés, du suivi des politiques et stratégies nationales, de la coordination des activités de financement au plan local, le Suivi-évaluation des activités au plan local et du renforcement des capacités et/ou développement de partenariats.